E-EURUS
Article

30 ans que nous sommes ensemble

30 ans que nous sommes ensemble, c’est une joie d’être là parmi vous.

Je vais commencer par remercier quelques anciens Frédéric Lafay, initiateur de cette Alliance, Benoit Desbois, qui m’a précédé à cette fonction, et bien sur Jean-Michel Chauvet, premier Secrétaire Général du groupement, et bien d’autres ayant apporté leur pierre à l’édifice mais qu’il serait bien trop long de nommer.

Il ne faut bien sur ne pas oublier ceux qui ont œuvré tout au long de ces 30 ans, le Comex, le Conseil d’Administration qui ont su donner les impulsions nécessaires pour être ce que nous sommes aujourd’hui.

Et bien sur nos permanents, et un merci spécial à Isabelle qui nous a supporté longtemps, peut être trop, et à ceux qui le font maintenant au quotidien, Gabriel, Xavier et Delphine. C’est grâce à eux à vous que nous sommes devenus et restons le 2e groupement indépendant.

Vous voir toujours plus nombreux lors de nos conventions montre l’intérêt que vous portez aux thèmes qui sont abordés et la richesse des  échanges qui s’y réalisent.

Après s’être attaché à notre transformation pour mieux appréhender les changements qui nous entourent, revenons sur la première source de préoccupation dans nos entreprises, tant en terme de temps que de coûts, car le management de l’humain peine à capter l’attention et le temps nécessaire aux réorganisations fonctionnelles, technologiques et culturelles.

Avant d’entrer directement dans les travaux proposés par le laboratoire RH je voudrais évoquer avec vous quelques pistes de réflexion sur le fonctionnement de l’entreprise qui m’ont été transmis par un ami, Jean Kaspar, que certains ont peut être eu la chance de croiser au détour d’une Université Eurus. Si l’entreprise au XIXe siècle était vue uniquement comme un lieu de production de richesse, je retiendrais plutôt la définition suivante :

L’entreprise est une communauté d’hommes et de femmes qui mettent en commun leur intelligence, leurs savoir faire pour produire un bien ou un service et donc de la richesse.

Par cette vision , ce n’est pas minimiser les aspects économiques, financiers, techniques ou organisationnels, mais simplement remettre la dimension humaine au même niveau. Gérer une entreprise revient alors à viser la recherche d’un point d’équilibre entre ces logiques multiples et pour cela il nous faut réunir 2 conditions :

  • Toutes les logiques doivent pouvoir s’exprimer pour être prises en compte
  • Aucun de ces logiques ne doit s’imposer à priori comme un absolu

La recherche de ce point d’équilibre reste un exercice compliqué qui va imposer :

  • Une réflexion sur les processus à mettre en place permettant l’expression des différentes logiques
  • Un sens de l’écoute et du dialogue
  • De l’intuition
  • Une capacité de prise de risques
  • Une prise en compte des grands changements qui s’opèrent dans la société

La mise en place de ces principes fera que les managers que nous sommes contribuerons à faire en sorte que le travail devienne pour chacun une activité vécue positivement et non subie !

Pour cela, je vous donnerai quelques pistes de réflexion sur les postures de ce manager du 3e millénaire :

  • Avoir la passion de l’humain
  • Savoir être à l’écoute et entendre ce qui s’exprime
  • Croire en l’intelligence des autres
  • Accepter que l’on puisse faire autrement que ce que l’on propose
  • Prendre la critique comme quelque chose de positif
  • Accepter d’avoir tort

Mais aussi :

  • Oser écouter ses intuitions
  • Prendre le risque de l’innovation
  • Être ambitieux, pourquoi et pour qui, et ne pas oublier une chose que l’on est à notre place par la rencontre de 2 éléments : son potentiel et les circonstances.

La compétence technique qui constituait souvent le critère principal pour accéder à une responsabilité managériale ne suffit plus et montre ses limites par rapport à ces nouveaux enjeux, et donc comment révolutionner nos pratiques RH pour répondre à ces ambitions d’animation, de compréhension, et de coopération.

Enfin je conclurai par une citation de Theillard de Chardin qui disait :

Rien n’est achevé tout est en construction.

Nous avons donc encore de belles années devant nous !

Thierry Legrand, Président de l’Alliance Eurus.
Discours prononcé lors de la Convention des Dirigeants 2019.

paramètres de confidentialité
Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisation de notre site Web. Si vous utilisez nos Services via un navigateur, vous pouvez restreindre, bloquer ou supprimer les cookies via les paramètres de votre navigateur Web. Nous utilisons également du contenu et des scripts de tiers pouvant utiliser des technologies de suivi. Vous pouvez donner votre consentement de manière sélective ci-dessous pour autoriser de telles intégrations tierces. Pour des informations complètes sur les cookies que nous utilisons, les données que nous collectons et leur traitement, veuillez consulter notre politique de confidentialité
Youtube
Consentement à afficher le contenu de - Youtube
Vimeo
Consentement à afficher le contenu de - Vimeo
Google Maps
Consentement à afficher le contenu de - Google
Spotify
Consentement à afficher le contenu de - Spotify
Sound Cloud
Consentement à afficher le contenu de - Sound
E-Eurus