E-EURUS
Article

Réorganisation du travail Management pratique de la Sécurité et de la Santé

CONSEILS PRATIQUES : apprendre à travailler avec le virus

1- Soyons concrets : on fait connaissance

Le virus se transmet de personne à personne.

Le virus peut entrer par 3 portes : les yeux, le nez, la bouche

Il sort par la bouche : en toussant, en éternuant, on projette des postillons, gouttelettes jusqu’à 2m en suspension. Le virus vit aussi dans les excréments. Les toilettes deviennent un lieu à risque : lavage des mains +++, tirer la chasse abattant fermé (pour éviter les projections en suspension), pas de fenêtre ouverte pour que les VMC fonctionnent bien, porte principale ouverte.

Les mains restent le principal mode de contamination : on se touche le visage plus de 20 fois / heure !

 

2- Comment on se protège ?

Le vrai combat : éviter la transmission ! Se protéger, c’est protéger les autres.

  • Par les gestes et les comportements
    • Tousser ou éternuer dans sa manche
    • Garder des distances de sécurité (1,50 au moins, 2 m c’est mieux, 1 m est insuffisant)
    • Se laver les mains très souvent : réviser le mode d’emploi ! « se laver les mains » eau + savon suffisent, et quand le gel abîme les mains, on met de la crème.
  • Porter un masque ; 2 types de masques existent
    • Alternatifs ou chirurgicaux ils protègent un peu celui qui le porte , surtout ils évitent de répandre > l’individu est donc protecteur – « le masque altruiste »
    • Norme FFP2, N95 (US) : le porteur est en plus de protéger les autres, protégé pour lui même
  • Un masque sans désinfection des mains ne sert à rien !
  • Attention de ne jamais toucher l’intérieur du masque : voir la vidéo sur « comment mettre et enlever le masque »
  • Porter des lunettes, ou des masques à visières, et éviter de se toucher les yeux !

Masques + distanciation + lavage des mains = risque limité

Toutes ces mesures sont complémentaires

  • Le port de gant n’est pas indiqué : le virus ne traverse pas la peau.
  • Après les transports en commun, ou lorsqu’on a croisé beaucoup de gens : attention à ne pas secouer les vêtements, le virus reste en suspension. Ventilez, ventilez, ventilez pour diluer le virus et répartir les particules. Dans la voiture, ouvrez les fenêtres.

3- Comment ça se passe au bureau ?

Distance au bureau :

  • 1 perso par bureau si possible ou cloisons plexis + distances + marquage au sol
  • Favoriser le télétravail et les web réunions

Hygiène : on désinfecte les surfaces

  • Il faut d’abord NETTOYER puis DESINFECTER : il faut désinfecter des surfaces propres !!
  • Avec quoi on nettoie ? ammonium quaternaire ou eau de javel
  • Attention au nettoyage des moquettes, aux machines qui provoquent des suspensions dans l’air, ou brasse de l’air confiné. Le conseil pour nettoyer les moquettes : 
  • Les moquettes peuvent être dépoussiérées au moyen d’un aspirateur muni d’un filtre HEPA : High efficiency particulate air. Filtre retenant les micro-organismes de l’air rejeté par l’aspirateur (sourceMinistère du travail).
  • Après avoir été nettoyées (dépoussiérées), elles peuvent être désinfectées à l’aide de produits formulés pour traiter les tapis et moquettes qui respectent les normes d’action bactéricide et virucide selon les normes EN1276, EN13697, ou d’action virucide selon la norme EN14476. Ils sont souvent à base d’ammonium quaternaire(ex: Chlorure de didécyldiméthylammonium ou Benzalkonium) et se présentent parfois en spray ou diffuseur de mousse (ex. de marques Starwax, Anios,…). Il faut suivre les recommandations du fabriquant, en particulier respecter les temps de contact, variables généralement de 1 à 30 minutes selon le produit et sa formulation.

Bon à savoir : la durabilité de la vitalité du virus en fonction des matériaux

  • Sur papier et papier de soie / au bout de 3h /
  • Sur bois : 2 jours /
    • Sur vêtements : 2 jours (plus long sur textile synthétiques)
    • Sur verre : 4 jours /
    • Sur argent : entre 2 et 4 jours /
    • Sur inox métal plastic , sur partie interne des masques : 7 j / extérieur du masque : 7 jours au moins

 

4- Les mesures de coéducation et de responsabilisation individuelle sont essentielles à la réussite du dispositif.

  • Chaque individu est responsable de ses gestes et comportements, pour lui et pour autrui, du nettoyage et de la désinfection de son environnement de travail et de vie.
  • Tout ce qui peut être touché au bureau : ordinateur, tous les boutons, poignées de portes (laisser les portes ouvertes pour éviter de les fermer !), machine à café, fontaine à eau, copieurs, tables de réunions, tout matériel partagé doit être nettoyé et désinfecté avant et après chaque usage ; poubelles à laver fréquemment, préférer les poubelles actionnables au pied.
  • Nettoyage de tous les lieux collectifs :
    • 2X/ jour rampe d’escaliers / ascenseurs
    • Locaux humides : vestiaires, douche : laver encore plus souvent, laver après chaque service
    • Attention : on tire la chasse abattant fermé ! (Éviter les projections), on laisse le plus possible les portes ouvertes : ventilez, ventilez !

 

5- Mise en œuvre managériale : le nouveau management du contact

  • Il est très important de former le personnel ET de vérifier la mise en œuvre ; il faut pouvoir compter sur les autres pour apprendre / pouvoir dire librement pour se corriger les uns les autres et se protéger ensemble
  • Impliquer chacun dans le groupe / donner de l’autonomie / renforcer l’esprit d’équipe
  • Préparer le retour ; l’exemplarité des dirigeants sera indispensable ; on peut imposer des règles ET il faut les expliquer et les respecter soi-même.
  • On aide les équipes avec des kits personnels, des kits collectifs aux points stratégiques (gels, lingettes, …), du marquage au sol, des affichettes et des tutos ;
  • Rien n’interdit d’insérer du chocolat ou des bonbons dans le kit de protection  individuel : un bon moral booste les défenses immunitaires !! Sport, nutrition, gestion du stress : c’est le bon moment pour s’éduquer ensemble sur des sujets liés au bien-être.

 

  • Les risques psycho-sociaux sont à prendre au sérieux : on organise les voies d’urgence et on mobilise tout le monde pour capter les signaux faibles.
  • La crise révèle les tempéraments, c’est ainsi ; et en crise de stress, notre mémoire inscrit tout : nous nous souviendrons de celui qui a pris soin des autres, de celui qui a joué solo … etc
  • Libérer la parole afin que chacun puisse exprimer ses émotions ; il est important d’être entendu et reconnu, de comprendre les rancœurs, de parler des incompréhensions… bref, parlez ! écoutez !
  • Il faudra mettre en place la gestion des malades, et un protocole de détection précoce de nouveaux malades.

 

Comme toujours on décidera de voir dans ces contraintes, l’opportunité de souder le groupe, de responsabiliser et d’impliquer ; l‘opportunité de repenser son travail en abandonnant les activités moins utiles et en restant focus sur la valeur produite ;

nos capacités d’agilité, de solidarité, d’adaptation et d’innovation sont à mobiliser. 

 

6- Tutoriels accessibles en ligne, utiles pour la prévention du COVID-19 et plus généralement des infections respiratoires.

Le port de masque (mise en place et retrait) DOIT être associé à la désinfection des mains. Il ne suffit pas d’étaler le gel ou de faire mousser le savon sur les mains. Un des tutoriels concerne aussi la manipulation de gants : ils ne sont pas recommandés pour la prévention du COVID-19, mais s’ils sont utilisés, ils doivent l’être avec précaution… et désinfection des mains après les avoir enlevés.

« Lavage des mains au savon doux et à l’eau » sur YouTube / Institut Gustave Roussyhttps://youtu.be/5KzSfpnKMjM

« Désinfection des mains par friction hydro-alcoolique » sur YouTube / Institut Gustave Roussyhttps://youtu.be/_MtZJsdr824

 « Comment Mettre Un Masque Chirurgical » sur YouTube / WikiHowhttps://youtu.be/KuT1KNfJIjc

 « Comment bien mettre (et bien enlever) le masque » sur YouTube / Journal Sud-Ouesthttps://youtu.be/0AKb4v1o1kw

« Procédure de port et de retrait d’un masque et de gants de protection individuelle » sur YouTube / Interpolhttps://youtu.be/i3H2VWzTR9I

Le plan déconfinement diffusé par le ministère du travail le 3/5/2020. Il aborde beaucoup de questions pratiques. Il a un inconvénient : il ne prend pas en compte le fait que la transmission puisse se faire par aérosol, c’est à dire par des particules flottant dans l’air pendant plusieurs minutes ou heures (il y a de plus en plus d’éléments publiés scientifiquement en faveur de cela). En effet, il ne considère en pratique que la possibilité d’une transmission par gouttelettes qui tombent entre 1 et 2 mètres de la personne qui parle, respire, éternue ou tousse. La prise en compte du risque aérosol élève le niveau d’exigence pour la prévention. De ce fait, les consignes de ce plan sont, à mon avis, sous-dimensionnées, notamment en termes de règles de port de masque, de type de masque, de ventilation des locaux ou de distanciation. Un mètre est un strict minimum. Aux USA ou et dans de nombreux autres pays, la distance à respecter est de l’ordre 1,8 à 2 mètres.

 

Un grand MERCI à Christophe ROGIE pour l’animation de ce webinar EURUS

(*) Christophe ROGIER est médecin. Il exerce actuellement en tant que médecin du travail pour l’ACMS pour aider les entreprises à trouver des solutions sécurisées pour maintenir leur activité.  Ancien chef du département d’infectiologie de terrain de l’Institut de recherche biomédicale des Armées, il a été le directeur général et directeur scientifique de l’Institut Pasteur de Madagascar (500 collaborateurs), avant d’être responsable de l’expertise et de la stratégie santé du Ministère de la défense au sein de la direction centrale du Service de santé des Armées. Il est médecin général (2S) et professeur agrégé du Val-de-Grâce.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

paramètres de confidentialité
Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisation de notre site Web. Si vous utilisez nos Services via un navigateur, vous pouvez restreindre, bloquer ou supprimer les cookies via les paramètres de votre navigateur Web. Nous utilisons également du contenu et des scripts de tiers pouvant utiliser des technologies de suivi. Vous pouvez donner votre consentement de manière sélective ci-dessous pour autoriser de telles intégrations tierces. Pour des informations complètes sur les cookies que nous utilisons, les données que nous collectons et leur traitement, veuillez consulter notre politique de confidentialité
Youtube
Consentement à afficher le contenu de - Youtube
Vimeo
Consentement à afficher le contenu de - Vimeo
Google Maps
Consentement à afficher le contenu de - Google
Spotify
Consentement à afficher le contenu de - Spotify
Sound Cloud
Consentement à afficher le contenu de - Sound
E-Eurus